RetrOpinion - La Nomad de SEGA, un fiasco planifié ?

Publié le par Lily

 

nullQuasi inconnue en France, la Nomad est la seconde console portable de SEGA. Elle succède à la Game Gear, console 8 bits, sortie chez nous en 1991. La marque au hérisson bleu fait le pari de s'imposer dans le secteur en écrasant la GameBoy. Hé oui, la Nomad surclasse en tout point sa concurrente : processeur 16 bits, écran couleur (64 simultanément), son stéréo (avec écouteur), rétro-éclairage, plus de boutons, possibilité de brancher une manette Megadrive, sortie TV. Mais madame est aussi plus cher (180 $), plus encombrante et plus lourde (440 g) que sa concurrente.

Pour beaucoup, il s'agit juste d'une Megadrive version "transportable" - merci les piles qui durent 1h. Bien qu'on puisse profiter de toute la ludothèque de sa jumelle de salon dans le métro, la Nomad déçoit déjà par son aspect. Autant la GameBoy assume son look brique de chantier high-tech sympa, autant la Nomad ressemble plus à un gros machin gris pas classe du tout. Il faut la voir avec une cartouche sur la tête qui dépasse de plusieurs centimètres... Ajouter à ça, une prise en main peu ergonomique (je ne sens plus ma main droite au bout de 30 min de jeu en continu), un son vraiment dégueulasse et un écran avec un rafraîchissement bien crade. Un titre comme Sonic n'est pas agréable du tout à suivre. On retrouve un peu le syndrome Starwing : les yeux qui pleurent au bout d'un quart d'heure. Evitez les jeux un peu speed.


Présentation de la NOMAD


Attention aussi à la compatibilité des titres. Evidemment la console fera tourner tous les titres Genesis, mais il faudra faire gaffe pour y fourrer une cartouche européenne. A partir de 1993, SEGA commence à zoner ses jeux. Adieu les Landstalker ou Légende de Thor en français. Pour être sûr de ne pas se faire avoir, jetez un oeil à la liste des jeux protégés présente sur guardiana.net. Il existe bien un moyen pour la switcher, mais pour un bricoleur IKEA comme moi ça relève de l'ingénierie nucléaire !

La Nomad aura le mérite de faire pire que la Game Gear. C'est un échec total : au fil des mois les stocks s'entassent chez les revendeurs. Tout le monde n'a alors d'yeux que pour les consoles next-gen et la console 32 bits de Sony. Dans ce contexte, le produit ne connaîtra jamais de distribution mondiale. Nintendo sort grand vainqueur par K-O.


 Le choc : GameBoy Micro VS Nomad


Mon avis est mitigé. Posséder une Megadrive portable, ça fait toujours son petit effet. Je la rallume souvent, c'est un signe. Par contre, il y a beaucoup de points noirs (ergonomie, taille, poids, écran, son...) et se procurer des titres Genesis n'est pas toujours évident. Ha, j'allais oublier de parler d'un symptôme qui touche ma machine : elle a tendance à se figer au moindre choc. Très énervent ! 

Quand même intéressé par cette bombe ? Sa distribution exclusive sur le marché nord américain ne facilite pas son achat. On peut tout de même en trouver à la pelle pour 100 $ sur le ebay US, attention aux frais de port.

Etes-vous séduit par la portable la plus puissante de SEGA ? En achèteriez-vous une si l'occasion se présentait ? Heureux et fier possesseur de la Nomad, n'hésite-pas à réagir pour orienter le choix des lecteurs.


Infos / Dossiers :

Publié dans RetrOpinion

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Franck 19/09/2009 17:30

Hello !

Ca pèse combien une Nomad ?
Combien de manettes peut-ton brancher ?

Est-ce qu'en branchant une manette, on peut jouer à 2 ? 1 joueur sur la console, l'autre sur la manette ? ==> ce serait top dans le métro !

à+
Franck

Lily 20/09/2009 10:58


Bonjour Franck,

Comme tu as pu le lire dans l'article la machine pèse tout de même 440-450g, sans son "battery pack". Tu peux rajouter 200g avec ce module qui te permet de jouer quelques heures avec des piles.

Pour les mannettes, tu peux en brancher une dessus, permettant de jouer à deux. Option intéressante en théorie, mais en pratique il y aura toujours un des 2 joueur qui sera lésé pour visualiser
l'écran correctement.

Trimbaler sa Nomad dans le métro, ça me semble un peu la loose : trop gros, trop lourd, pas d'autonomie... Regarde plutôt à prendre une Neogeo Pocket ;)